A propos de la vie de l’acteur

James Stewart est né dans une famille d’ascendance écossaise, le Mercredi 20 Mai 1908 en Pennsylvanie. Son second prénom était Maitland, même si tout le monde avait apparemment une préférence pour « James ».

Les études

Après ses études secondaires, James Stewart a choisi d’étudier l’architecture à l’université de Princeton. C’est là-bas qu’il a fait la rencontre de Joshua Logan, un jeune étudiant comme lui qui a réussi à le convaincre de s’inscrire dans une nouvelle université créée dans le Massachusetts. Il s’agissait de l’University Players, un établissement destiné à la formation des acteurs talentueux de l’époque. James était alors loin d’imaginer qu’il connaitrait un si grand succès dans le monde du cinéma.
Merci au passage à Joshua Logan, d’avoir contribué à la création de ce grand acteur !

Mariage et enfants

En ce qui concerne sa vie amoureuse, l’acteur a réussi à avoir un heureux mariage et une belle et grande famille. Il a peut-être attendu longtemps avant de trouver l’amour de sa vie, mais une fois qu’il l’a trouvé, il ne l’a plus jamais quitté. En effet, c’est à l’âge de 41 ans que James Stewart a pu finalement se marier. C’est ainsi que le 09 Aout 1949, il épousa l’ancienne modèle Gloria Hatrick McLean. Celle-ci avait déjà été mariée et était la mère de deux garçons : Ronald et Michael. James les adopta et se dévoua à eux ainsi qu’à son épouse durant toute sa vie. Par ailleurs, à peine deux ans après leur mariage, plus précisément le 07 Mai 1951, le couple a vu naitre leurs filles jumelles : Judy et Kelly. Elles étaient toutes deux du signe astrologique Taureau, tout comme leur père. Malheureusement, la vie de cette famille n’a pas toujours été rose parce qu’ils ont perdu Ronald qui n’est jamais revenu du Vietnam. Ce dernier a été présumé décédé en 1969, même si en réalité il a été porté disparu, sa famille n’a donc pas pu l’enterrer comme cela se devait.

Vie privée discrète et disparition

Il faut savoir que malgré son succès dans le monde du cinéma, James Stewart a toujours su garder sa vie privée discrète. Il était discret et n’aimait pas du tout que sa vie soit médiatisée. Il a vécu ainsi avec sa famille jusqu’à ce qu’il devienne veuf en 1994, après 43 ans de mariage. James Stewart mourut lui aussi à peine 3 ans plus tard, le 2 Juillet 1997 en Californie, laissant derrière lui tout un héritage composé des meilleurs films de tous les temps pour les générations à venir.

Famille de James Stewart

Le parcours dans l’armée de James Stewart

James Stewart était surtout connu pour ses rôles à Hollywood, mais il était bien plus que ça.

Formation de piote de l'air

Il avait également une carrière très fleurissante en tant que pilote dans l’armée américaine. Il a d’abord été certifié pilote privé en 1935, et ensuite, pilote commercial autour de 1938. Après quoi, il a ressenti le besoin de s’engager dans l’United States Army Air Forces, où il a commencé en tant qu’instructeur pour pilotes de bombardier en Californie.

Engagement dans l'armée de l'air des Etats-Unis pendant la grande guerre

En 1943, il a demandé à être envoyé dans une unité de bombardement dans l’Iowa. Ces officiers supérieurs ont accédé à sa requête et c’est ainsi qu’il est devenu premier officier en opération du 703e escadron. James Stewart a été envoyé en mission plusieurs fois avec ses troupes, et avait la réputation d’être un bon meneur. C’est sans doute pour cette raison qu’il est devenu chef d’état-major du 2e Groupe de Bombardement de la 8th Air Force. Il est resté dans l’armée même après la guerre, et a poursuivi sa carrière dans l’Air Force Reserve.

dernière mission au Vietnam

Après avoir obtenu le grade de brigadier général, il a été envoyé en mission une dernière fois en 1966 pour un bombardement pendant la guerre du Vietnam. Il a ensuite mis un terme à sa carrière militaire couronnée de succès, comme en témoignent ses différentes décorations comme :
  • la Croix de Guerre, les sept étoiles obtenues pour ses sept victoires en combat aérien
  • l’Air Medal
  • DFC Distinguished Flying Cross

La carrière de James Stewart dans le cinéma

Avant ses premiers pas sur scène, James Stewart a fait une école d’acteur dans le Massachusetts, où il a fait des rencontres très intéressantes. C’est en effet au cours de sa formation, qu’il a fait la connaissance des grandes figures d’Hollywood telles que Henry Fonda, Margaret Sullavan et bien d’autres. Pourtant, c’est dans les pièces de théâtre de Brodway qu’il a obtenu ses tous premiers rôles.

On peut même dire qu’il était déjà un vétéran de Broadway, lorsque Hollywood l’a enfin remarqué pour son talent. Selon plusieurs sources, l’acteur s’exprimait dans un style balbutiant et indécis, à tel point qu’il était parfois difficile de le comprendre. Pourtant, c’est cette maladresse et ce manque d’assurance qui firent son succès, parce que son auditoire le trouvait sincère et authentique. Ce style hésitant lui donnait un air très naturel dans tous ses rôles, une chose qui était encore rare dans les films de l’époque. C’est donc autour de ce personnage simple et plein de bonnes valeurs que la carrière de l’homme a été construite.

Il lui arrivait tout de même de jouer de façon occasionnelle, des rôles de méchants. James Stewart a joué avec les plus grands réalisateurs d’Hollywood, comme Franck Capra, Albert Hitchcock, etc. Il a incarné plusieurs rôles différents, dans des films de guerre, des films westerns classique, des films d’aviateurs, et bien d’autres. Mais très souvent, James Stewart choisissait des rôles qui lui permettaient d’être lui-même : un héros ou un défenseur d’une noble cause. Il a reçu de nombreuses distinctions pour plusieurs de ses films, et un oscar pour l’ensemble de sa carrière dans le cinéma. Par ailleurs, l’acteur comprenait apparemment quelques mots de français, comme vous pouvez le constater dans son film avec Brigitte Bardot.

La filmographie de James Stewart

Parcourez le carousel pour voir les affiches de films avec leurs résumés

James Stewart a joué dans de nombreux films au cours de sa brillante carrière. Les cinq meilleurs étaient sans doute : La vie est belle, Winchester 73, Mr. Smith au Sénat, L’homme qui tua Liberty Valance, et Fenêtre sur cour. Ce sont de grands classiques du cinéma américain, que même les cinéphiles d’aujourd’hui ont plaisir à découvrir. Pour finir, « Fenêtre sur cour » le film sorti en 1954, réalisé par le grand Alfred Hitchcock en personne, est également l’une des plus grandes œuvres de James Stewart. Ce film raconte l’histoire d’un reporter-photographe L. B. Jeffries. Après un accident qui lui a valu de se retrouver avec une jambe cassée, il s’est vu contraint de rester enfermé chez lui en fauteuil roulant. Pourtant, cet homme habitué à l’action et à l’aventure, ne peut se contenter de rester sur place sans rien faire. Il décida donc de profiter de cet état d’immobilité forcée, pour étudier le comportement des habitants de son immeuble à Greenwich Village. C’est alors au cours de cette étude, que l’homme fait une découverte intéressante : Lars Thorwald son voisin d’en face, a assassiné son épouse. A-t-il raison ou laisse-t-il son imagination déborder à cause de l’ennuie et de son besoin de faire des découvertes ? Vous le découvrirez en visionnant ce film culte de James Stewart.